Détail communiqué de presse

 


Aménagement du territoire - Communiqué publié le 20/12/2005

Déclaration de Daniel Galy, Président de la CCI, sur le projet d'aménagement du quartier de l'Hours a Béziers.



« L’équipe que je représente a été mandatée en décembre 2004 pour favoriser le développement économique et défendre, dans ce cadre-là, l’intérêt des entreprises de l’arrondissement de Béziers Saint-Pons. A ce titre, il est normal que nous nous préoccupions de l’avenir des centres villes et de ses commerçants. Trois arguments majeurs ont conduit la Chambre de commerce et d’industrie de Béziers à émettre un avis défavorable dans le cadre de la Commission Départementale d’Equipement Commercial (CDEC).

 

Le projet « Béziers Rive Gauche » entre dans le cadre d’une « ZAC de Centre Urbain » qui a pour vocation d’assurer la revitalisation du commerce de centre ville. Or ce projet se situe à une distance de plus de 500 m du cœur de ville de Béziers et ne devrait pas générer de retombées économiques positives pour les commerces du Centre ville. Pris dans sa globalité, « Béziers Rive Gauche » prévoit 14 000 m² de surface de vente et constitue un nouveau pôle commercial à part entière et non une continuité avec le Centre ville.

 

L’Observatoire du Commerce fait également ressortir que l’évasion commerciale globale de l’arrondissement a diminué entre 1999 et 2003, passant de 11,6% à 10% (ce qui correspond à un taux d’évasion incompressible). Les secteurs d’activité relevant de « l’équipement de la personne » et de la « culture/loisirs », qui feront l’objet de nouvelles installations dans la galerie commerciale de l’Hours, ont même gagné 5 points entre 1999 et 2003 (baisse de l’évasion de 22% à 17%).

Ainsi, 77% des dépenses des ménages de l’arrondissement en produits non alimentaires sont réalisés dans les commerces de Béziers. L’offre actuelle apparaît donc comme satisfaisante.

 

La création de ce nouveau centre commercial nous semble de nature à créer un déséquilibre entre les différents pôles commerciaux de Béziers et à provoquer la dispersion de la demande sur 4 pôles au lieu des 3 existants (centre ville, 504 boutiques ; pôle Auchan sur 13 326 m², 40 boutiques ; pôle Géant sur 12 285 m², 46 boutiques). De plus, le Schéma de développement commercial (SDC), réalisé avec le concours de l’ensemble des partenaires institutionnels locaux, préconisait un rééquilibrage commercial à l’Ouest de la ville, ce qui ne semble pas être le cas en l’espèce.

 

La position de la CCI est claire : le réaménagement du quartier de l’Hours est une bonne chose pour Béziers, permettant notamment de faire revenir en centre ville de nouveaux habitants avec la création de 800 logements. Mais l’installation de commerces dans cette zone est une menace réelle pour le commerce du centre ville.

 

Sans aucune volonté polémique, l’ensemble des membres et des techniciens de la CCI va désormais mettre tout en œuvre pour permettre le maintien d’un centre ville fort et actif, en particulier sur le plan commercial. Trois axes principaux doivent conduire notre travail : amélioration des flux de circulation, création de nouvelles zones de parking ou encore renforcement de l’animation commerciale et du soutien à l’Association des commerçants.

 

Dans un esprit d’ouverture et de concertation, nous espérons que les partenaires institutionnels locaux, avec lesquels nous entretenons de bonnes relations de travail et d’échanges, sauront partager cette même ambition afin de préserver l’intérêt de nos commerçants ainsi que le tissu économique biterrois ».

 

 





Contact



Création site internet Oréalys