Détail communiqué de presse

 


La CCI - Communiqué publié le 11/01/2007

Intervention du Président Daniel Galy à l'occasion des voeux officiels de la CCI le 11 janvier 2007 à l'ICF de Béziers.




« Je voudrais vous dire toute ma satisfaction ainsi que celle de l’ensemble des élus et des équipes de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Béziers Saint-Pons de nous voir réunis aussi nombreux ce soir et je voudrais toutes et tous vous remercier très chaleureusement de votre présence. Comme vous le voyez, nous avons souhaité pour la première fois organiser cette manifestation dans les locaux de l’Institut consulaire de formation de Béziers, à l’occasion du trentième anniversaire de notre Centre de formation des Apprentis sur lequel nous reviendrons tout à l’heure. Mais d’ores et déjà si vous me le permettez, je souhaiterais placer cette soirée sous le signe de l’avenir, de la jeunesse et de l’apprentissage.

Quel plus beau symbole en effet, dans une société en perte d’identité et de repères, que de se réunir ici ce soir, dans les locaux d’un centre d’apprentissage, pour évoquer ensemble l’avenir économique de notre territoire ? Quel plus beau symbole en effet que celui de la transmission des savoirs et des valeurs, que celui du passage de relais entre les générations, que celui de confier à nos enfants et à nos jeunes les clés du monde de demain ?

En formant chaque année 1500 stagiaires apprentis et salariés, la CCI de Béziers Saint-Pons s’engage bien entendu dans le développement de son territoire mais elle prend également part à la mise en œuvre de cette inéluctable mutation du tissu économique, en contribuant à préparer du mieux possible le futur de nos entreprises et de nos jeunes.

Ceci étant dit, je souhaiterais maintenant, ainsi que le demande l’exercice des Vœux, vous dire quelques mots de notre bilan et de nos perspectives, à l’aube d’une année 2007 pendant laquelle les challenges à relever ne manqueront pas pour la CCI de Béziers.

Sur le plan économique et institutionnel, nous avons d’abord poursuivi et achevé en 2006 l’ouverture de nos antennes sur l’ensemble de notre arrondissement, respectant notre engagement en matière de proximité auprès des ressortissants. Ce sont ainsi Agde, Bédarieux, Pézenas et Saint-Pons qui accueillent chaque semaine des permanences de la CCI de Béziers.

Nous avons également continué de renforcer notre dialogue et nos coopérations avec l’ensemble des acteurs au premier rang desquels figurent l’Etat, la Région Languedoc Roussillon, le Conseil général de l’Hérault, les Communautés d’agglomérations de Béziers et d’Agde, l’ensemble de nos Communautés de Communes et plus particulièrement celles de La Domitienne et de la Montagne du Haut Languedoc, et de façon plus globale l’ensemble des EPCI qui maillent notre territoire.

Je souhaiterais remercier très solennellement l’ensemble de ces partenaires pour leur écoute, pour leur intérêt à l’égard de la CCI et des projets communs que nous nous attachons à mettre en œuvre, dans un souci constant de neutralité et d’objectivité que nous avons souhaité instaurer dans nos collaborations. En fédérant nos forces, je suis convaincu que notre engagement en faveur du développement économique et de notre territoire ne peut être que plus efficace.

Ainsi, le nouveau statut d’interlocuteur privilégié en matière économique désormais imparti à la CCI de Béziers Saint-Pons nous a permis au cours de l’année écoulée de développer de nombreuses actions et de renforcer notre implication dans quasiment tous les secteurs d’activités.

Nous avons ainsi mis en place, avec les quatre principales Collectivités territoriales de l’arrondissement, un dispositif pour l’accueil de nouvelles entreprises sur l’Ouest Hérault, afin de gagner en lisibilité et en impact dans les discussions avec les investisseurs extérieurs désireux de rejoindre le tissu local.

Pour permettre à nos entreprises de dégager de la croissance, nous avons ouvert de nouvelles perspectives grâce à notre implication dans les pôles de compétitivité Derbi et ViaMéca ou avec le pôle d’excellence rurale « Forest » dans les Hauts cantons. Dans le même esprit, nous avons renforcé notre coopération avec les réseaux d’entreprises, les associations et les syndicats professionnels tels que Plato, Camdib ou AEB, manifestant concrètement notre soutien aux professionnels.

Sur le plan territorial, les chantiers engagés sur les projets structurants tels que la valorisation de la RD 612 ou de l’A75, notre participation à l’élaboration du Schéma de cohérence territoriale, la mise en place d’une liaison touristique entre le littoral et les Hauts cantons, des actions de mise en valeur de nos sites touristiques, ont bénéficié de la même mobilisation de la part de nos équipes.

Cette dynamique sera largement poursuivie en 2007 où nous nous emploierons à poursuivre et à mettre en œuvre des projets majeurs à l’adresse de nos entreprises. Parmi ceux-ci, je souhaiterais citer :

- le déploiement de notre plan d’action en matière de transmission d’entreprise

- la valorisation de notre Observatoire économique

- la concrétisation du dispositif d’accueil d’investisseurs Ouest Hérault

- le développement de projets dormants et innovants

- la tenue d’une conférence sur l’évolution du Commerce en centre ville et la mise en place d’un dispositif pour les nouveaux arrivants actifs dans le secteur des services

- le renforcement de notre partenariat avec Derbi comme avec l’ensemble des réseaux d’entreprises

- la poursuite des échanges internationaux, notamment dans le cadre des coopérations avec Stockport et Heilbronn

- la montée en puissance de notre implication en matière vitivinicole

- Enfin, en matière de tourisme et d’aménagement du territoire, les projets de plan de déplacements d’entreprise, de prise en compte de l’érosion du littoral, de création d’une signalétique le long du canal du midi ou encore de sensibilisation des professionnels du tourisme à l’accueil de compagnies low cost, notamment à travers Qualité Hérault, nous mobiliseront pleinement.

Dans le même temps, nos services gérés vont bénéficier de plus de 4 millions d’euros d’investissements, pour lesquels la CCI a obtenu un accord de la part de son ministère de tutelle, permettant de poursuivre une profonde et nécessaire réhabilitation de nos installations déjà partiellement engagée en 2006 et qui constituait un de nos engagements prioritaires.

Le Parc des Expositions de Béziers a ainsi d’ores et déjà bénéficié du réaménagement de son entrée publique, de ses clôtures et de son parvis face au stade de la Méditerranée. Il accueillera en 2007 de nouveaux aménagements à l’image de la tenda occitanne cédée par la Ville de Béziers, installation qui lui permettra d’augmenter sa surface couverte d’exposition et d’organiser de nouveaux types d’événements. Au-delà, un effort tout particulier sera apporté à l’amélioration de la qualité de services sur l’ensemble des manifestations organisées ainsi que sur le plan de la programmation que nous souhaitons renforcer encore avec l’accueil de nouveaux rendez-vous.

Concernant le Port de Sérignan, la CCI travaille actuellement au lancement d’un projet d’étude financée par le Département de l’Hérault visant l’augmentation du nombre d’anneaux sur les ports situés entre l’Orb et l’Aude, ainsi que la mise en place d’une zone technique et d’un port à sec, préfigurant une montée en charge de la CCI dans l’activité portuaire de l’Ouest Hérault.

Avec près de 50% de notre budget, la formation demeure une priorité pour la CCI : un projet d’établissement triennal, matérialisant l’engagement dans la durée de la CCI en matière de formation, vient de fixer les grandes orientations jusqu’en 2009. De nouveaux moyens vont être mis en place pour améliorer la situation de nos installations et la qualité de nos enseignements.

Ainsi, les investissements prévus sur l’ICF, portés à part égale par la CCI et la Région Languedoc Roussillon, permettront d’améliorer sensiblement la cadre de vie et des études grâce à un important programme de rénovation et de réaménagement des locaux, déjà partiellement engagé en 2006.

Sur le plan pédagogique, nous continuerons à concourir :

- à la réussite de nos apprentis en les aidant dans l’accomplissement de le leur projet professionnel,

- à la satisfaction de nos entreprises en les accompagnant dans le recrutement et la bonne intégration de nos jeunes,

- au soutien de nos enseignants en leur donnant des moyens pédagogiques efficaces et reconnus afin d’améliorer le taux de réussite de notre centre,

- nous continuerons enfin à élargir notre offre de formation par l’ouverture de nouveaux diplômes.

Sur le plan de la formation continue, nous poursuivrons le développement et la mise en adéquation de notre offre avec les attentes des entreprises ainsi qu’un accompagnement attentif des dirigeants dans la mise en place du nouveau dispositif du Droit individuel à la formation.

Enfin, je souhaiterais également vous dire quelques mots de l’aéroport de Béziers, qui constitue actuellement comme vous le savez, le projet majeur de la CCI.

Le développement de l’aéroport de Béziers a en effet franchi deux nouvelles étapes cruciales ces dernières semaines avec la finalisation du tour de table financier en vue de l’extension de la piste. L’ensemble des Collectivités partenaires, qui avaient manifesté leur intérêt au printemps dernier ont confirmé leur participation aux côtés de la CCI et de l’Etat pour un budget global de 9,1 millions d’euros. Nous les remercions vivement de leur soutien et d’avoir compris l’intérêt d’accompagner et de développer l’aéroport de Béziers.

D’autre part et comme nous nous y étions engagés il y a un an, les travaux d’extension ont effectivement débuté courant novembre et déboucheront début mars sur une piste toute neuve et opérationnelle pour tous les types d’appareils.

Comme vous le savez, ce plan de modernisation de l’aéroport doit permettre l’arrivée de nouveaux opérateurs, en particulier low cost, avec lesquels des contacts engagés au cours des derniers mois ont permis de formaliser plusieurs hypothèses d’exploitation que les négociations en cours nous interdisent de présenter à cet instant, et sur lesquels nous ne manquerons de communiquer au cours des prochaines semaines.

Dans cette attente, je rappelle que notre projet demeure la création d’une première ligne internationale au cours de l’année 2007 vers la Grande-Bretagne, à raison de 3 à 4 vols par semaine et sur le développement, à l’horizon 2009, de 3 liaisons low cost générant 150 000 passagers entrants et plus de 200 millions d’euros de retombées économiques annuelles pour le territoire de l’Ouest Hérault.

Au-delà et dans le contexte actuel de développement des autres aéroports régionaux, je voudrais souligner que notre projet repose sur la réalité de notre capacité d’accueil et du potentiel touristique de notre territoire dont la valeur constitue, tant sur le littoral que dans la plaine et l’arrière-pays, une part essentielle de l’économie locale.

Comme la CCI de Béziers l’a toujours souligné et affiché, notre intention a toujours porté sur une croissance raisonnable, prenant en compte la situation de ses plate-formes voisines. Nous restons ainsi convaincus que les différents aéroports régionaux ont tout à gagner de voir se développer des offres complémentaires, dans le respect des hommes, des intérêts et des projets, plutôt qu’une concurrence agressive et aveugle.

Fort d’un aéroport et d’une desserte aérienne dignes de ce nom, il appartiendra alors à l’ensemble de nos professionnels et de nos entreprises de tirer tout le profit économique de la modernisation de ces installations : cela constituait notre objectif final et nous sommes aujourd’hui en passe de l’atteindre.

Au terme de ces deux premières années de mandature et plus particulièrement au cours des douze derniers mois qui ont vu la concrétisation de nos premiers engagements, je crois que nous pouvons objectivement considérer que beaucoup de travail et d’avancées ont d’ores et déjà été accomplis concernant le plan de marche que nous nous étions fixés.

Dans l’environnement institutionnel et médiatique, le repositionnement de la CCI au cœur de l’économie et du territoire ne fait plus aucun doute. Des remontées positives continuent d’émaner de nos différents partenaires et des acteurs économiques en général qui nous permettent de mesurer le chemin parcouru. Nous prenons l’engagement devant vous de fructifier ce capital emmagasiné pour installer durablement la CCI dans le rôle fédérateur, catalyseur et novateur qui est désormais le sien.

Avant de respecter la coutume, je souhaiterais qu’on puisse s’attarder un instant sur l’autre raison de notre présence ici ce soir et que j’évoquais il y a quelques instants, celle du trentième anniversaire du centre de formation des apprentis de la CCI de Béziers.

Il y a 30 ans, la Chambre de commerce et d’industrie de Béziers Saint-Pons décidait de se lancer dans l’aventure de la formation professionnelle. Si l’Association pour la formation professionnelle exerçait déjà sur le biterrois à ce moment là, la création du CFA de la CCI de Béziers a véritablement marqué un nouveau départ pour l’apprentissage.

Situé dans les locaux de la Caserne Saint-Jacques, alors mis à disposition par la Ville de Béziers, le Centre de formation des Apprentis de la CCI de Béziers accueillait dès sa première rentrée 1976/1977 près de 600 apprentis dans tous les métiers, y compris ceux du bâtiment. L’administration était assurée par seulement 4 permanents et les cours dispensés grâce à 60 enseignants encore rattachés à l’Education nationale. 60 enseignants parmi lesquels figurait, me suis-je laisser dire, un certain professeur de français en la personne d’Eliane Bauduin présente ici ce soir et que salue à ce titre une nouvelle fois.

Vinrent ensuite le déménagement temporaire à l’Ecole Louis Blanc puis l’installation du CFA dès 1978 dans ses locaux actuels de la Avenue Joliot Curie, que seule la montée en puissance de la filière Hôtellerie Restauration viendra perturber si j’ose dire, avec la création et la construction en 1989 du site de l’Ecole Méditerranéenne du Tourisme et de l’Hôtellerie, Avenue du Viguier.

Trente ans plus tard, l’intérêt de la CCI pour la formation professionnelle est désormais bien installé et le Centre de formation des apprentis, désormais rebaptisé Institut Consulaire de formation de Béziers, a acquis une nouvelle dimension en accueillant chaque année près de 1500 stagiaires apprentis, salariés et chefs d’entreprise de l’Ouest Hérault et du Languedoc Roussillon.

Grâce à 150 enseignants tous secteurs d’activité confondus issus du monde professionnel et 10 000 mètres carrés de salles de cours et d’ateliers équipés de matériels de dernière technologie, l’ICF Béziers dispense, avec près de 80% de réussite aux examens, 50 diplômes du CAP au BTS, répartis dans trois filières Hôtellerie/Restauration, Commerce/Services, Industrie/Automobile.

A travers la formation des salariés et des dirigeants, l’ICF est également devenu un partenaire privilégié des entreprises de l’Ouest Hérault et propose, par sa proximité avec le monde professionnel, des formations en adéquation avec les besoins des entreprises et du marché du travail.

Enfin, grâce à son Espace Entreprise Emploi mis en place en partenariat avec l’ANPE, l’Institut Consulaire de formation accompagne chaque année près de 350 demandeurs d’emploi de manière individualisée, dans leur démarche de bilan, d’orientation et d’insertion professionnelles.

La CCI de Béziers consacre ainsi chaque année près de 50% de son budget à la formation, convaincu de la nécessité d’accompagner les entreprises dans leur plan de formation, les jeunes dans leur accession au marché du travail et poursuivant fidèlement son engagement pris il y a 30 ans.

Voilà, avant de vous convier au verre de l’amitié, l’heure est désormais venue de vous adresser, au nom de la CCI de Béziers Saint-Pons toute entière, nos vœux les plus sincères et les plus chaleureux pour cette nouvelle année. Des vœux de bonheur et de réussite pour toutes nos institutions et collectivités partenaires et pour nos entreprises, auxquelles je souhaite une année 2007 accomplie sur le plan économique, afin de continuer à fédérer et construire ensemble le territoire fort et attractif de l’Ouest Hérault que nous appelons tous de nos vœux.

Fort d’une place stratégique sur l’arc méditerranéen, au carrefour des grands centres d’affaires que sont Barcelone, Toulouse, Lyon ou Marseille, bénéficiant d’une qualité de vie exceptionnelle et d’une identité forte, nous disposons désormais de tous les atouts économiques pour réussir le pari de l’adaptation et de la modernisation de notre économie. Il nous appartient désormais de le faire savoir et de positionner comme il se doit nos entreprises et notre territoire à la place qu’ils méritent »





Contact



Création site internet Oréalys